On peut dater la naissance de JM en septembre 1940, à la publication de l'appel du Cdt Coche ex Chasseur alpin du 6e BCA (dont on peut consulter le texte en Annexe), véritable prélude à la Création des Groupements JM... Il choisit pour cela, le capitaine Jacques Faure, Chasseur alpin lui aussi.

       Le capitaine Jacques Faure, chef prestigieux de l'équipe militaire française de ski aux Jeux Olympiques de Munich de 1936, mandaté par le Cdt Coche recruta ses 3 premiers volontaires, Alfred Testot-Ferry, Jacques Isnard et Henri Combier, auxquels la direction de 3 groupements fut attribuée...

       Et JM fut ! Mais il restait encore tout à inventer : la structure administrative, les grades et uniformes, le drapeau, la devise - Faire Face (qui avait été celle de Guynemer) - les activités des volontaires, c'était l'ingrate, mais indispensable étape de la Structuration...

      Spontanément, dans chaque équipe, un ou plusieurs volontaires de JM on tenu un cahier de bord relatant, jour après jour, agrémenté de dessins, les péripéties de leur vie quoditienne, leurs joies, leurs peines, la recherche constante de leur nourriture, de l'amélioration de leur ordinaire... Ces équipes étaient baptisées du nom d'un aviateur aux nombreuses victoires et mort au combat, pour la France : les équipes Claude I (Planey d'Arêches - Centre de Beaufort), Vincent I et II (Saint Guérin - Centre de Beaufort), Grenet (Saint Guérin - Centre de Beaufort... ont ainsi légué à leur descendance des témoignages historiques irremplaçables !...

      Mais des témoignages existent aussi sur la vie des Centres : Le centre du Dévoluy, le Charmant Som centre mal connu, le Centre de La Morte, le centre de Grenoble-Bas, Saint Pierre de Rumilly, Saint Astier. Ces témoignages, 70 ans après sont eux aussi proposés à votre découverte...

       Cette nécessaire structuration s'est aussi doubléee d'un souci d'encadrement, de formation de tous ces jeunes, d'où la naissance d'un Centre-école qui permit l'émergence de chefs d'équipe ou de Patrouilles (2 patrouilles composaient chaque équipe)...

       Malgré la légitime impatience de quelques membres, l'Etat-Major JM attendit le feu vert de Londres pour le passage de JM à la Résistance, matérialisée par la transformation du Centre-école ("exilé" à Murat) en CR6 (Colonne Rapide n° 6), Directeur Robert Thollon, CR6 qui s'illustra au pont de Decize où elle força la capitulation de la colonne Elster (18000 hommes) et entra la première dans Lyon.

       Vous trouverez, en Annexe les Biographies de quelques-uns des hommes évoqués dans les pages ci-dessus, l'appel du Cdt Coche et différents documents/témoignages historiques de quelques-uns de ceux qui participèrent à cette épopée (Jacques Faure, André Roussy de Sales, Henri Laurent pour la CR6...)

      En forme de résumé, pour vous permettre d'avoir une vue d'ensemble de ce passé, vous permettre de retenir plus facilement les points essentiels, voici les principales dates jalons des faits marquants de l'Histoire JM...